Rencontre sexy
Publié le - 469 v. -

Positions pour pratiquer le sexe assis

Changer les positions pendant les rapports sexuels et arrêter la monotonie par exemple être toujours allongés sur le lit, est indispensable pour éviter la routine. Rien de tel que de profiter du plaisir assis ! Il y a de nombreuses possibilités de positions assises qui sont parfaits pour les galipettes inattendus, très excitants et dans les lieux insolites. Si vous voulez changer votre manière de faire l'amour et essayer de nouvelles expériences, lisez minutieusement, les conseils de maitresse kika pour découvrir les meilleures positions sexuelles assises.

Quelle est la position sexuelle assise est meilleur pour vous ?

Le cheval à bascule, cette position imite le mouvement d'un cheval à bascule. L'homme assis avec les jambes légèrement pliés et le dos penché vers l'arrière. Madame s’assois sur lui, en mettant ses jambes tout autour de sa taille, pour pénétrer. C’est elle qui mènera la cadence des mouvements. Les deux partenaires auront les mains libres pour se caresser et profiter l’excitation manuelle.

Le cadenas, c’est l’une des positions assises de manière ardente et dans un petit espace. Dans cette position, la femme s'assoit sur le bord d'un petit meuble ou un support dont l'homme peut s'agenouiller devant elle et ainsi avoir une pénétration. Cette position permet aussi de s'embrasser et de se cajoler mais aussi et surtout de contrôler le rythme des ébats sexuels, idéale pour l'éjaculation et profiter plus longtemps

Il y a aussi l'amazone, Si vous êtes plus romantique ou si vous recherchez un moment tendre, vous pouvez tenter cette position. C’est une position pratique et confortable et dans laquelle les corps se joignent tout à fait. Monsieur doit rester assis, jambes pliées et croisées, et madame doit se mettre sur lui et utiliser ses jambes et ses hanches pour donner le rythme à la pénétration. Durant l'acte, vous pourrez en profiter de chuchoter des mots doux, à ses oreilles et échanger des mots.

Laissez votre commentaire à propos de cet article